rajeunissez-vo…avec-le-raisin/

Peut-on régénérer nos cellules sans aide extérieure ?

Et si l’on vous disait que vous pourriez vivre des centaines d’années, en très bonne santé et en gardant un corps jeune et alerte ?
Cela vous tenterait-il ?
A condition bien sûr d’améliorer par là même la qualité de vie dans notre société .
"Vous pouvez tout faire" car tout est possible à celui qui y croit

Un programme de régénération continue

Nous entendons de plus en plus parler des travaux scientifiques et des découvertes, nombreuses, qui ont été faites dans le domaine de la régénération cellulaire.
Certains scientifiques suédois ou russes sont allés beaucoup plus loin que le stade de la théorie et ont démontré, preuves à l’appui, que cela pourrait bien devenir notre réalité, à condition de modifier certaines choses.


Ce qu’il est important de savoir, c’est que le corps, ou plutôt notre ADN, était programmé pour vivre bien plus que 90 ans ! 
Saviez-vous que votre corps se renouvelle entièrement tous les 7 ans à 10 ans*?
Cela veut donc dire que nous pourrions être « tout neuf » tous les 7 ans, si nous changions nos habitudes de vie (alimentation, respiration, exercices physiques…).

Cela vous étonne ?
Il suffit pourtant d'observer le monde dans lequel nous évoluons pour se rendre compte que dans le domaine animal et végétal, cette régénération quasi perpétuelle est déjà en oeuvre de façon naturelle.
Je veux parler, par exemple, de la salamandre, souvent sujet d'études. Celle-ci peut en effet régénérer ses membres et organes lorsqu'ils sont détruits ou affectés.
Vous savez également que lorsque la queue d'un lézard est coupée, elle repousse...


La salamandre sait ce que
La salamandre sait ce que "régénérer" veut dire !
Quant aux plantes, je voudrais partager une expérience personnelle, vécue je le sais par bien d'autres personnes. J'avais une belle plante verte dans mon salon mais malheureusement, là où je l'avais placée, elle restait presque transparente à nos yeux et je passais tous les jours devant sans y apporter d'attention, juste de l'eau. Si bien qu'elle s'est mise à dépérir, jusqu'à s'assécher complètement. Quand je m'en suis rendue compte, j'ai voulu tenté de lui permettre de "revivre" et je me suis donc mise à lui apporter toute mon attention, je lui parlais et disais toute mon admiration devant la plante qu'elle allait redevenir. En une dizaine de jours, des feuilles vertes ont pointé le bout de leur nez et en peu de temps elle est redevenue une magnifique plante verte. C'est la puissance de l'attention, de l'intention et de l'amour qui lui a permis de retrouver la force de se régénérer. 

Il existe une fleur, la rose de Jéricho, qui a une apparence toute sèche. On la croit morte jusqu'à la replonger dans de l'eau et s'apercevoir au bout de quelques heures qu'elle est bien vivante ! Certains disent que c'est une fleur de la résurrection.

En ce qui concerne les êtres humains il faut bien avouer que là où nous en sommes aujourd’hui  n’est que le résultat de ce que nous avons « semé » comme actions, paroles et pensées.
La fausse rose de Jéricho appelée
La fausse rose de Jéricho appelée "plante de la résurrection"

"La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps" (Rousseau)

Ce qui veut dire que pour pouvoir prétendre régénérer, de façon durable, notre corps, il faudrait commencer par…développer notre conscience.
Car il est primordial de se rendre compte des pensées nocives, voire toxiques, que nous émettons au quotidien, des paroles prononcées souvent sous le coup d’une émotion et des actions bien souvent basées sur une décision du mental (soit dit en passant, très limité par nos croyances).

Conscience versus Inconscient

Nous vivons sous l’influence de notre inconscient 95% de notre temps.
Cela voudrait dire que nous ne vivons en pleine conscience que 18 jours environ
sur une année complète (soit 5% de notre temps).
18 jours où nous serions réellement maître de notre existence !
C’est bien peu.

Nous marchons donc dans le brouillard de l’inconscient pendant les 347 jours restants. 
inconscient conscient 001

3 niveaux d'inconscient

Par inconscient, il faut distinguer : votre inconscient personnel, l’inconscient familial et l’inconscient collectif.
3 sources différentes de croyances et habitudes.
  1. En effet, nous développons des croyances, voire même des certitudes, au fur et à mesure de nos expériences de vie, en fonction de notre personnalité, ou plutôt de notre mental, fervent serviteur de l’Ego.
  2. Nous héritons, sans nous en rendre compte (donc inconsciemment) de multiples habitudes de vie avec leurs croyances, de nos parents, grands-parents… « On a toujours fait comme ça dans la famille.. »
  3. Et nous sommes soumis à l’inconscient collectif émanant de la société dans laquelle nous sommes, avec ses propres croyances, coutumes, différentes suivant la région ou le pays dans lequel nous vivons. Les pensées émettent des ondes qui se répandent sur la Terre, car rien ne les arrête, tant que la conscience ne s’est pas élargie. Vous rendez-vous compte du nombre de pensées auxquelles nous sommes soumis chaque jour !

Est-il possible de reprendre les rênes de sa vie, de façon consciente ?

Oui bien sûr.
Ce sont de nouvelles habitudes à prendre, une vision de la vie et de la « vérité » à remettre en question, un travail de vigilance, d’acceptation et de détermination à plus ou moins long terme.
Pour développer votre conscience, et donc envisager un jour de pouvoir agir
directement sur la régénération de vos cellules, il est nécessaire de commencer
par renforcer votre capacité à vous CONCENTRER.

La concentration, c'est la base qui permet de faire grandir la conscience.
Il existe de nombreux exercices pour s'entrainer à la concentration. 
Vous pouvez par exemple vous concentrer de quelques minutes à 15 minutes sur une partie de votre corps (votre main droite ou gauche, un doigt ou un orteil, une oreille, un ou deux yeux....). Cela ne vous empêche en rien, au contraire, de vaquer à vos occupations ! C'est d'autant plus intéressant d'avoir la "conscience" par exemple de votre main droite tout en écrivant, faisant la cuisine ou travaillant sur votre ordinateur.

Cette concentration, que l'on peut aussi nommer attention, vous pouvez l'exercer en écoutant votre respiration, vos battements de coeur ou en vous plongeant dans une douleur de votre corps. Soyez attentif, vigilant et ne laissez pas votre mental reprendre le dessus avec son besoin d'analyser, de contrôler ou de comprendre. Ecoutez, observez mais n'intervenez pas. Telle est la première étape...

Nous continuerons ce cheminement dans un prochain article qui parlera de l'approche informationnelle de la santé, l'art de parler à nos cellules.
2665812 e5fdb
 selon une étude menée par des chercheurs suédois de l’institut Karolinska de Stockholm, dirigée par Jonas Frisén

rajeunissez-vo…avec-le-raisin/