Puissance-des-liens-humains-nature

Restez bien ancré(e), ça va secouer !

Automne 2020...je pense qu'il restera dans les mémoires pour un bout de temps !

Chaque année, les changements de saison sont  bouleversants, à différents niveaux, pour une majorité de personnes : sensations de mal-être, douleurs physiques, refroidissements avec leur lot de rhumes, grippes, toux...
Cette année, c'est comme si ce bouleversement était 10 fois plus intense !
Je vois beaucoup de gens qui sont perdus et ne veulent plus continuer leur travail "d'avant" (le confinement). Ils ressentent un besoin impératif de changer, d'enfin devenir qui ils sont, au plus profond d'eux-mêmes. Ils veulent retrouver leur liberté (intérieure).
Pour que cela se passe dans les meilleures conditions, et que vous ne vous laissiez pas "emporter par la tempête", il est urgent de consolider votre ancrage.

L'énergie de l'Automne

L'automne, saison énergétique du Gros Intestin et des Poumons
L'automne, saison énergétique du Gros Intestin et des Poumons

En énergétique chinoise, c'est la saison du Gros Intestin et des Poumons

Gros intestin : il "encadre" le foyer intérieur et sécurise l'individu

C'est dans le Gros Intestin que l'on trouve une grosse partie du fameux microbiote (flore intestinale).
C'est dans ce "foyer" que doivent vivre en parfaite symbiose et harmonie des micro-organismes, des bactéries, des virus, des levures.
Mais que se passe-t-il si l'un des "habitants" veut conquérir plus de territoire ? C'est la guerre, avec ses conséquences dramatiques, suivie d'invasion des conquérants. C'est ce qu'on appelle la Dysbiose qui laissera place à un développement de mycoses, de parasites...
1463369 a5ed6
Un des symptômes connus de la dysbiose est la sensation de ne plus avoir les pieds par terre, de voler au-dessus du sol !
C'est un peu comme si on voulait fuir une réalité qui ne nous plait plus.
A un autre niveau, le foyer abrite notre "couple féminin/masculin intérieur". Quand tout va bien, nous nous sentons en sécurité, rassurés, détendus. Cela se reflète d'ailleurs dans notre vie extérieure.
Par contre, quand c'est le désordre à l'intérieur (le masculin veut dominer et le féminin s'efface ou inversement par exemple), adieu la sécurité, l'assurance, la sérénité. C'est le début de l'angoisse, du stress, des peurs...de la dysbiose. On perd alors son ancrage c'est à dire que l'on a du mal à accepter la réalité, à être bien "dans ses baskets" ou son corps. La révolte gronde...ou la dépression. Dans tous les cas, c'est une grande tempête intérieure qu'il nous faut alors affronter.
Le couple intérieur en harmonie est une garantie d'ancrage !
Le couple intérieur en harmonie est une garantie d'ancrage !

Perdre son ancrage

- Si vous vivez toujours dans le mental, les pensées, que vous respirez seulement au niveau du torse (et pas du ventre), que vous êtes crispé, tendu, alors il y a de grandes chances pour que vous manquiez d'ancrage.
- Une personne qui refuse le côté matériel de la vie (argent par exemple) et préfère se tourner uniquement vers le côté spirituel, manque d'ancrage.
- Si vous vivez au 6ème étage d'un immeuble que vous ne quittez que pour prendre votre voiture et aller au travail, vous manquez d'ancrage, car vous manquez de contact avec la terre, avec la nature.
- Si vous avez été "déraciné" dans votre vie, surtout enfant, par un divorce, des déménagements (surtout loin de sa terre d'origine), un abandon, des disputes familiales...vous manquez d'ancrage.
La vie urbaine nous coupe de notre lien à la terre
La vie urbaine nous coupe de notre lien à la terre
La composition de votre  microbiote change dès que vous vivez un bouleversement, que ce soit lié à un changement de régime alimentaire, un déménagement, un licenciement, une séparation, un attentat, une catastrophe ou une panique générale.

Pour s'ancrer, il est important de lâcher prise et d'accepter

Jeter l'ancre pour se stabiliser
Jeter l'ancre pour se stabiliser
On dit bien, dans le domaine maritime, "jetez l'ancre" ! Cela demande un effort (du moins à l'ancienne, quand il fallait la passer par dessus bord) puis on la laisse tomber jusqu'à ce qu'elle se stabilise dans les fonds marins.
Avez-vous remarqué que quand quelqu'un ne veut pas lâcher prise, il souffre souvent de constipation ? Ce qui favorise d'ailleurs la venue des sinusites et rhumes.
Et qu'en est-il des personnes qui fuient la réalité ? Elles souffrent fréquemment de diarrhée.

Le corps ne saurait mentir...

S'ancrer, c'est renforcer son immunité

dental hygiene 156103 640
Le Gros Intestin est le siège de l'immunité. Il est garant d'une bonne défense contre toute agression virale, bactérienne ou fongique (champignons). Vous savez peut-être que le stress fait chuter vos défenses immunitaires. Le manque d'ancrage entraîne la même conséquence. Comment peut-on sécuriser un corps dans lequel nous ne sommes pas pleinement ancrés ?
C'est dire l'importance de l'ancrage en ces temps et en cette saison.
Une autre conséquence d'ailleurs de ce manque d'ancrage est...le déchaussement des dents. Si votre dentition est instable, mal "enracinée", il y a de grandes chances que la cause principale se cache dans vos intestins !

Poumons : nos "ailes" intérieures

Les poumons font penser à 2 ailes repliées
Les poumons font penser à 2 ailes repliées
"Celui qui soupire n'a pas ce qu'il désire" : ce qui plonge dans la mélancolie, la tristesse et parfois l'envie d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte.
Pour faire bref, on a envie de changer d'air ! Or quand on part précipitamment, on emporte tout avec soi (les conflits intérieurs, les soucis...).
Inutile donc de vouloir s'envoler vers d'autres horizons.
La solution tient en deux mots : Accepter l'Ancrage, c'est à dire accepter ce qui est, ce que nous sommes pour mieux le transcender par la suite.
C'est comme une respiration : on laisse entrer de l'air nouveau, on "l'absorbe", le transcende puis on laisse échapper l'air "vicié". On lâche ce dont on n'a plus besoin car on sait qu'on aura toujours de l'air à disposition !
La respiration profonde permet donc aussi de mieux s'ancrer dans le présent. C'est pourquoi elle est très efficace pour chasser le stress. A condition de bien respirer consciemment.
Il est évidemment bien plus profitable d'aller marcher dans la nature en respirant profondément.

L'énergie de l'Hiver

L'hiver, saison énergétique des Reins et de la Vessie
L'hiver, saison énergétique des Reins et de la Vessie

Les Reins et la Vessie prennent le relais en hiver

Le premier ancrage dans la vie se fait dès notre naissance. L'enfant va apprendre à "prendre sa place"...ou pas.
Cela dépend déjà de l'énergie héritée, cette énergie ancestrale située dans les reins.
C'est la maturation des glandes surrénales (posées sur les reins) qui assurent la fonction d'ancrage.
Un enfant anxieux, stressé, aura plus de difficulté à s'ancrer, et aura tendance à s'effacer devant les autres enfants.
Ce temps de maturation des glandes dure jusqu'aux 18 mois de l'enfant. S'il n'a pas pu "créer son territoire" et "affirmer son autorité par son ancrage", il aura bien entendu beaucoup d'autres occasions pour le faire mais cela demandera un effort et une vraie démarche intérieure lorsqu'il deviendra adulte.
Or trouver et occuper sa place, c'est ce qu'il y a de plus important aujourd'hui.
C'est donc le moment de créer vos racines. En commençant par travailler sur vos peurs. Identifiez-les, reconnaissez leur existence avec bienveillance et sans jugement. Apportez-vous cet amour sécurisant dont vous avez besoin. N'attendez pas qu'il vienne de l'extérieur, vous seriez déçus.

Avez-vous remarqué que votre corps essaye d'éliminer vos peurs par l'intermédiaire de la vessie ?


Une fois les peurs transcendées, vous pouvez vous recentrer sur la voix du coeur ! qui vous aidera à trouver VOTRE place dans ce monde.
Il est toujours temps de créer vos propres racines
Il est toujours temps de créer vos propres racines

S'ancrer à la terre

Pour cela, il suffit juste d'appuyer sur votre bouton interne "pause" et regarder autour de vous, observer ce qu'il se passe en vous.

Après quelques respirations, vous pouvez imaginer (visualiser ou ressentir ou dessiner) que des racines sortent de vos plantes de pied et s'enfonce de plus en plus vers le centre de la Terre. Puis que par ses racines vous revient l'énergie de la Terre qui entre par vos plantes de pied et circule dans vos jambes jusqu'à votre bassin puis rejoint votre coeur. Essayez de ressentir cette énergie (changement de température, sensation de picotements...). Soyez dans la gratitude vis à vis de la Terre qui répond immédiatement à votre besoin.

Pour les personnes plus "matérielles", vous pouvez tout simplement aller au contact de la terre : soit en jardinant, soit en marchant pieds nus sur l'herbe ou en manipulant de la terre ou de l'argile (en faisant de la poterie ou toute autre forme d'artisanat lié à la terre).

Il existe aussi un exercice venant du Qi Gong qui s'appelle "Embrasser l'arbre". Comme son nom l'indique, cela consiste :
- soit à entourer de vos bras un tronc d'arbre, en posant votre front sur ce dernier, (après avoir demandé la permission à l'arbre bien sûr) et de ressentir qu'il vous nettoie de vos énergies viciées et vous remplit de l'énergie de la terre, par ses racines
- soit à mettre vos bras dans la position citée plus haut en imaginant le tronc d'arbre et en restant bien droit, les jambes légèrement fléchies. Mieux vaut apprendre la position auprès d'un expert. Vous verrez que vous pouvez tenir cette position aussi longtemps que vous voudrez, sans tension dans les bras.
Laissez l'arbre vous apprendre à vous enraciner
Laissez l'arbre vous apprendre à vous enraciner

La Nature à votre secours

L'Eleuthérocoque (Ginseng Sibérien) : "les deux pieds sur terre, je suis prêt à tout affronter"

C'est la racine de l'Eleuthérocoque qui vous aide à mieux vous ancrer
C'est la racine de l'Eleuthérocoque qui vous aide à mieux vous ancrer
L'Eleuthérocoque nous vient de Russie. Cette plante adaptogène aide votre corps à être plus résistant : au froid, au stress....aux tempêtes en vous ancrant à la terre.  On utilise bien sûr les racines d'Eleuthérocoque !
Il exerce à la fois une action de tonification (de la mémoire, de la force musculaire, de l'oxygénation, de l'efficacité digestive, de la vitalité) et d'apaisement (du stress notamment).
Il permet une meilleure récupération après l'effort.
Son impact sur nos 2 cerveaux, cérébral et intestinal, explique son action d'ancrage (rend plus attentif, plus présent dans le corps, plus réactif).
Comment le prendre ?
Au choix : - sous forme liquide, en extrait de plante fraiche (EPF) : environ 15 à 20 gouttes dans un verre d'eau, 2 à 3 fois par jour
                                                                  en décoction (racines) : 2 bonnes cuillères à soupe pour 1 litre d'eau. Porter à ébullition et laisser bouillir doucement pendant 20 minutes. Filtrer puis boire dans la journée.
                                                                  en ampoules : ex la gamme Roy-Eau (labo La Royale) : 2 ampoules par jour dans un verre d'eau
                       - sous forme sèche en gélules (dosées par ex à 230 mg/gélule) : 1 à 2 gélules, 2 à 3 fois par jour
Combien de temps ?
Faites des cures de 3 semaines à 1 mois, à 2 ou 3 reprises durant la saison froide, en pensant à faire des pauses d'environ 15 jours entre chaque cure.

Le Romarin : "J'accepte et je souris à la vie"

Le Romarin vous fait regagner
Le Romarin vous fait regagner "le plancher des vaches"
Celui que l'on a jadis nommé "le prince des aromates" a une place de choix dans votre cuisine et parmi vos remèdes.
C'est un grand revitalisant qui vous relie à l'énergie de vie, de la terre.
Ce grand remède du foie agit sur tous les spasmes du corps (toux, palpitations, angoisse, migraines d'origine nerveuse, intestins).
Il améliore la digestion (en infusion en fin de repas) et a même une action vermifuge (il chasse les parasites !).
Ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est l'action de son élixir floral qui nous aide à réintégrer notre corps de matière, nous ramène à la vie, au présent et nous ancre dans la matière. En bénéficient toutes personnes qui perdent la mémoire, qui s'assoupissent au cours de la journée. Bien entendu il est favorable aux personnes âgées qui ont tendance à quitter le présent (y compris quand elles souffrent de pathologies comme Alzheimer).
Comment le prendre ?
En décoction : pour son effet calmant : une demi-poignée de romarin dans un litre d'eau à porter à ébullition puis laisser infuser à couvert, hors du feu, pendant 10 minutes. A boire dans la journée. 
                           pour son effet stimulant : une poignée de romarin dans 1 litre d'eau.
En bains de pieds ou bain intégral : préparez une décoction de la plante fleurie à raison de deux bonnes poignées / 1 litre d'eau. Puis versez dans la bassine d'eau ou la baignoire.
En macérat-mère de bourgeons : 15 gouttes par jour, dans un verre d'eau (ou infusion) en 2 ou 3 prises. Par cures de 3 semaines.
En élixir floral (laboratoire Deva, en magasin bio) : 3 gouttes sous la langue, 5 fois par jour. Agitez le flacon avant les prises. Tout le flacon.

La Menthe Poivrée : "Un ancrage lucide et conscient"

La menthe poivrée, pour garder les idées claires
La menthe poivrée, pour garder les idées claires
Cette magnifique plante aromatique s'allie volontiers à la puissance du romarin. En effet, tout comme le romarin elle est une grande amie de votre foie. Elle soulage les nausées (digestives, mal des transports) et les migraines.
Elle apporte une bouffée "d'oxygène", de clarté à votre esprit et permet de mieux se concentrer, d'être attentif.
Son huile essentielle, en la respirant, permet de garder sa lucidité lorsque l'on conduit de nuit ou quand on participe à des séminaires sur plusieurs journées. Elle évite d'être "à côté de ses pompes" (notamment pour les personnes qui se cognent partout). L'huile essentielle est d'ailleurs utilisable comme "contre-coups", 1 goutte directement sur l'endroit où vous venez de vous cogner (sauf autour des yeux et des muqueuses), pour éviter les bleus et soulager la douleur (effet anesthésiant, rafraichissant).
Elle permet donc de rester les pieds sur terre grâce à ses actions sur le "cerveau" digestif et le cerveau "cérébral".
Comment la prendre ?
En infusion : 1 cuillère à café par tasse d'eau. 3 tasses par jour. Vertus digestives, stimulantes du foie.
En bains (pieds ou intégral) : 3 cuillères à soupe / litre d'eau. A porter à ébullition puis verser dans le bain.
En huile essentielle : pour la respirer en cas d'endormissement, de grande fatigue.
En élixir floral : Pour garder les idées claires, pour bien rester dans le présent, ancré(e) dans la matière.

Le Chêne : "Je suis bien enraciné(e)"

Le Chêne pour vous enraciner profondément
Le Chêne pour vous enraciner profondément
Ce roi de la forêt est souvent impressionnant de par sa stature, sa stabilité et sa longévité. On peut se fier à un chêne et s'appuyer dessus en cas de fatigue. Ses racines sont solides !
Le chêne agit sur les surrénales et exerce donc une action stimulante en cas de grande fatigue. Il renforce également vos défenses immunitaires.
Il agit sur toutes les "racines", que ce soient nos intestins (l'équivalent de "nos" racines) ou nos dents (gencives enflammées, saignantes). Il les renforce et nous permet de nous aligner à qui nous sommes et à faire autorité en nous (en nous respectant). C'est un grand remède d'ancrage.
Comment le prendre ?
Décoction des feuilles : 1 poignée pour un litre d'eau. Porter à ébullition, laisser bouillir doucement 10 minutes puis laisser infuser hors du feu pendant 10 autres minutes. A utiliser en gargarisme contre les maux de gorge (possibilité d'y associer les feuilles de ronce) ou en interne : 5 feuilles pour 1 litre d'eau (contre saignements, diarrhées, incontinence d'urine).
En bain de pieds ou intégral  : 1 poignée d'écorce pour un litre d'eau. Laisser bouillir jusqu'à réduction de moitié. Puis diluer dans le bain.
En macérat-mère de bourgeons (labo La Royale ou Herbolistique ou Copmed) : 15 à 18 gouttes par jour (dans un verre d'eau, en 2 ou 3 prises ou dans une bouteille d'eau à boire dans la journée - sauf le soir !). Par cures de 3 semaines.
En élixir floral  (ancrage - action sur les racines familiales) : 3 gouttes sous la langue, 4 à 5 fois par jour. Hors repas.

La Clématite : "Je suis ancré(e) dans le présent"

La clématite pour intégrer la vie matérielle et s'y ancrer
La clématite pour intégrer la vie matérielle et s'y ancrer
C'est sous forme d'élixir floral que la clématite vous apportera son soutien et vous permettra de vous ancrer dans la réalité.
Elle s'adresse à tous ceux qui sont plus dans leurs rêves, leurs pensées que dans l'action concrète. A toutes ces personnes qui manquent de concentration, qui ont "la tête dans les nuages" et ne participent pas activement à la vie. Ces personnes distraites n'habitent pas leur corps et se cognent fréquemment et commettent des maladresses. Elles souffrent de trous de mémoire, de vertiges, ont un sommeil lourd et font peu d'effort pour se remettre d'une maladie.
Comment la prendre ?
Comme tout élixir floral : 3 gouttes sous la langue, 5 fois par jour. En agitant avant chaque prise. Hors repas (10 minutes maxi avant un repas ou 1h30 après).
Pour encore plus d'ancrage, pour les personnes qui partent dans leurs "souvenirs" et leurs regrets, vous pouvez lui associer l'élixir floral de Chèvrefeuille. On retrouve dans cette catégorie également les personnes qui ont été déracinées de leur région, leur pays (immigrés, expatriés).

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter !

Flux RSS des commentaires

Puissance-des-liens-humains-nature